Qui sommes - nous?
Prise en Charge
Prévention
Prog Médecins
Groupes à Médiation
Actualités
Contact
Plan du site
Formulaire de contact

 

                                                           

 

 

                                                               

 

Ce sont plus de 100 interventions qui ont été réalisées durant l'année.

Durant l’ensemble de ces actions, nous avons pu contacter 5 653 personnes, réaliser 624 entretiens (durée moyenne de l’entretien : 20 à 30 mn), intervenir auprès de 1 585 adolescents dans les établissements scolaires (l’objectif était de 1000 élèves pour 2008), auquel il faut rajouter 647 élèves lors du 1er décembre.

Nous avons pu implanter 71 stands durant l’année – Durée moyenne par action 4 heures soit 284 heures effectives sur les stands, et 208 heures d’entretiens.

En milieu scolaire 33 interventions réalisées, soit près de 139 heures d’intervention.

Globalement l’intégralité des objectifs que nous nous étions fixés pour 2008 ont été dépassés.

Malgré les faibles moyens humains dont nous disposons ( 1,15 TP en moyenne pour la prévention), nous avons réussi à intervenir durant tout l’ Été, sur l’ensemble du littoral, implantant des stands très souvent chaque jour de la période estivale.

Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le sida, un partenariat sain et respectueux (ce qui n’est pas toujours le cas entre associations) avec l’Espace Santé Jeunes du Bassin cannois nous permet de rassembler environ 650 élèves des différents collèges dans le cadre de représentation de théâtre interactif, où la participation des adolescents est remarquable.

Les différentes actions organisées autour de la Journée mondiale (vente de veilleuses, spectacle organisées par certaines municipalités à notre profit) ont permis de récolter la somme de 3071 €. Somme servant intégralement aux aides en direction des personnes atteintes par le VIH.

Evaluation des Connaissances en milieu scolaire (Base Questionnaires)

 

Après l’étude des différents questionnaires que nous faisons demandons de remplir aux adolescents avant notre intervention, nous pouvons déduire que :

1.      En matière de mode de contamination, les adolescents sont relativement bien informés avec une moyenne de 83,6 % de bonnes réponses vs 89,2 % si nous ne tenons pas compte des sujets où l’information manque cruellement, à savoir :

⇒Le tatouage et le piercing (28,9 % des sujets n’en connaissent pas les risques)

⇒La pénétration anale sans préservatif (26,8 % des adolescents pensent qu’elle est moins risquée que la pénétration vaginale sans préservatif)

⇒La méconnaissance des autres IST que le Sida (21 % ne savent pas que c’est un facteur aggravant)

⇒30,7 % des élèves pensent que l’homosexualité en tant que telle est un facteur aggravant.

2.      La relativement bonne connaissance de l’impact du virus du sida (88 % de bonnes réponses).

3.      Les modes de protection sont partiellement bien assimilés avec 84,1 % de bonnes réponses. Toutefois à remarquer que le retrait avant éjaculation fait encore nombre d’adepte avec près de 32 % de mauvaises réponses sur ce sujet.

4.      Le rôle du dépistage est bien assimilé avec 92,4 % de bonnes réponses

5.      Les AES et les traitements d’urgence par contre laissent à désirer avec 22,5 % de mauvaises réponses

6.      Par contre les adolescents sont conscients que les traitements ne soignent pas du virus du sida avec 96,6 % de bonnes réponses.

En ce qui concerne l’homosexualité et l’homophobie, nous pouvons remarquer :

7.      Une acceptation de l’homosexualité en tant que mode de sexualité avec 93 % de bonnes réponses

8.      Nous retrouvons par contre 38 % des adolescents qui la considèrent comme un facteur aggravant

9.      Et chose intéressante, si l’homosexualité est relativement bien acceptée, par contre 20,9 % changeraient d’attitude envers la personne qu’ils connaissent en apprenant son homosexualité, on arrive à 26,3 % qui ne le défendraient pas contre les critiques, et nous tombons à 41,4 % qui pourraient être choqués et qui n’en parleraient pas avec la personne en question.

Le taux de satisfaction des élèves en ce qui concerne l’intervention et la réponse à leur attente est de 97,2 %.

 

 

 

 

asantalternative@aol.com